Amicale des anciens élèves et amis de l'Institution Libre de Combrée

"Tenace à n'en jamais démordre"

abbe2
François Drouet

facebook twitter videao  Wikipedia

 

Vos participations

 Nouvelles de Marie-Jo ABLINE (C.A.), le  07/09/2017

Echanges

Pour que chacun(e) puisse participer à la vie de l'Amicale, 
vous trouverez ici l'essentiel de nos échanges (16 depuis 01/01/2016).
Faites-nous part de vos joies, de vos peines, de vos souvenirs, de vos réactions.
 

+ + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + Revoir les échanges de 2015 ; de 2016

 

 


Une erreur s'est glissée sur cette photo de classe de 3ième classique (clic) :
                              le professeur noté Abbé Gaignard n'est pas l'abbé Gaignard : qui est-ce ?
                              Il s'agit du professeur de Français-Latin en 3ième 1960-1961. Merci


 

de Marie-Jo ABLINE (accueil collège et membre du C.A.), le 7 septembre

Bloquez dès maintenant le dimanche 1er octobre prochain, dans votre agenda, pour la 8ème édition de la Rando de la Verzée !

Cette randonnée a connu un succès avec plus de 1.000 participants l’année dernière.

Parmi les principaux facteurs de ce succès et les nouveautés 2017 :

-    Café d’accueil ;

-    Espace camping cars ;

-    Intérêt des circuits proposés ;

-    Traversées de sites privés ;

-    Possibilité de paiement par Carte Bancaire ;

-    4 circuits VTT et 4 circuits pédestres, dont un circuit poussette ;

-    Départ et arrivée au plan d’eau de Combrée ;

-    Parc VTT durant l’inscription des participants ;

-    Aire de lavage VTT ;

-    Prêt de bâtons de marche nordique ;

-    Postes de ravitaillement bien pourvus et animés ;

-    Déjeuner inclus dans le prix.

L’intendance est parfaitement organisée grâce aux nombreux bénévoles des Communes traversées qui œcollaborent efficacement aux côtés du Lions Club de Segré, organisateur officiel de cette grande manifestation.

Grâce aux nombreux sponsors, la plus grande partie des 6 euros demandés, sera reversée à l’unité Alzheimer de Noyant-la-Gravoyère.

Rando de la Verzée 

Alors, venez nombreux avec vos amis à cette 8ème Rando de la Verzée, vous passerez un bon moment et vous ferez une bonne action !


 

  

de Gérard Bodinier (cours 1964), le 20 juillet

Le dimanche 6 août 2017

à l'occasion de la fête du pain, je serai présent à Saint Omer de Blain (44130), près de Savenay.

de 14h. à 19h avec d'autres auteurs locaux

J'y présenterais  mon ouvrage "Petit , mais debout !" (verso ci-contre)

 Je serai heureux de vous rencontrer.

 Je compte sur vous pour faire circuler l'info

à dimanche!

 

Programme des réjouissances, ici.

Verso du livre de GBodinier

 

Merci Gérard : Allez-y nombreux, vous qui avez quasiment à écrire au Collège de Combrée avec tant de guides comme enseignants ! 


 

 

de Etienne Charbonneau (cours 1964), le 8 juin

Je viens de recevoir une grande enveloppe par courrier postal contenant des articles de journaux jaunis par le temps ; parmi ces archives un petit  portant les mentions suivantes :
Salut Jean-Louis, Retrouvé ça dans mes archives familiales. Désormais pour tes archives. Signé : Etienne
 
En voici le contenu :

Merci Etienne pour ces souvenirs et ... bonnes explorations à tous !

 

 

de Jean-Louis Boulangé  (cours 1964), le 12 avril

Lors d'une excursion au collège, j'eus l'occasion de visiter la chapelle du XVIIe siècle attenante au préau de la cour ouest (ou cour des moyens) ; elle date d'avant la construction du collège actuel ; elle fut connue sous l'appellation de Chapelle de la Sainte Vierge puis comme atelier de menuiserie. Son état est déplorable d'autant que la tempête du début d'année a très abîmé sa toiture ... mais cette dernière va être réparée. Elle avait sa symétrique dans la cour des grands : voir ici.
Un coup d'œil à l'intérieur et mon regard tombe sur un tas de gravats d'où sortait une petite photographie ... que voici.
Enfants de choeur
J'ai lancé une recherche auprès de quelques uns des enfants de chœur que j'avais reconnu ... et voici quelques réponses :
Patrick Galland (cours 1964)
A gauche de l'abbé BOULINGUER, il se pourrait que ce soit Gabriel DION. Entre Dominique BOUTIN et le Chanoine ESNAULT, il se pourrait que ce soit Jean PETEUL (ou Jacques?).
Pour l'année en question: L'abbé BOULINGUER était le prof de Latin Grec des Premières, prof qui a précédé le Chanoine PATEAU, dit Petit-Jésus. Je penche pour 1958 l'année où AUGEUL était en Terminale Philo, et Bernard  CHAGNAUD en Seconde, Pascal GAUTHIER en 4°, Alain NEDELEC en 5°. Le long du préau de la cour des moyens, nous accédions bien à la Chapelle dédiée à la Vierge Marie, mais aussi à un atelier de menuiserie dont les cours étaient prodigués par l'abbé BANCHEREAU qui fut ensuite promu Chanoine. Du coté de la cour des grands il y avait bien une Chapelle dédiée au Sacré-Coeur. Elle existait encore en 1963-64 puisqu'une échelle fixée à l'un de ses murs pernettait de quitter facilement le dortoir Saint-Jean, dit des Frères, par le toit de la salle des fêtes, le toit du préau, puis de la Chapelle et liberté nocturne totale jusqu'à La Garoulaye.(Oh ! faire le mur ! Complice )
Bernard Chagnaud (cours 1960)
Vraiment une belle surprise , cette photo des enfants de choeur de 1958 et je confirme, B.Chagnaud, c'est bien moi, à l'époque en seconde. Avec Maurice (Augeul), nous étions les sacristains de service, en fait, nous étions 3 et il doit manquer André Estrade qui est disparu, je crois en deux ans, d'une maladie foudroyante.
Les enfants de choeur représentaient une brochette d'enfants jusqu'à la 4ème ou 3ème. Certains, sinon tous étaient assimilés à une future vocation sacerdotale. Je ne me souviens que de quelques-uns. Je n'ai pas de renseignements précis concernant les chapelles en question. Je les revois vaguement dans les paysages... C'était sympathique.
Maurice Augeul (cours 1958)
C'est bien Gaby Dion qui est près de l'Abbé Boulinguer et d'Estrade!  Merci pour la photo cela rappelle de bons souvenirs...  A +
Jean-Yves Robineau (cours 1964)
Je confirme les dires d'André Lardeux en ce qui concerne Sourice (de son prénom Dominique ??) et Jean-François Piéchowski que l'on appelait familièrement ''Piécho''... Cette photo a été prise lorsque j'étais en 5ème puisque Bertrand Rivain, segréen comme moi et plus jeune également, y figure (il devait être en 6ème). Ce devait donc être l'année scolaire 58 /59... J'ai d'ailleurs cette photo, retrouvée dans les albums de ma mère, et j'avais envisagé, un moment, de l'envoyer à André lardeux quand il occupait le poste de président du Conseil Général mais je ne l'ai pas fait...
André Lardeux (cours 1964)
Rang du bas: à gauche, je pense à Allanore? et Beauvois?; entre Rivain et moi,Sourice? Et JF Piéchowski (de Chateaubriant), pour lui je suis sûr. Au 4ème rang, en civil à droite, JP Estrade ? Au dernier rang, le plus à droite, JF Diguet ? L'année est peut-être 1960.

 Et vous , en avez-vous reconnu de ces enfants ... que nous étions ? Merci de nous faire part de vos souvenirs : contact


 

de Alain de Seychelles (cours 1964), le 12 mars

Chers amis,
Je pense à vous aujourd'hui. C'est parce que la fête du Groupement parisien des anciens de Combrée avait toujours lieu la veille du deuxième dimanche du carême et qu'à cette messe on y lisait l'évangile de la transfiguration......
Amitiés.
Alain

Merci Alain pour ce rappel qui évoquera pour beaucoup des souvenirs.


  

de Pierre Chartier (cours 1957), le 8 mars

 

Le 8 mars 2017, c'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai lu le n° 14 de la Lettre de liaison de l'Amicale, avec le compte rendu de l'assemblée générale.
Merci pour votre dévouement, à toute l'équipe du conseil d'administration.
Bien à tous.

Merci pour ces encouragements bien utiles


 

 

 

de René Schleiter (cours 1956), le 7 février

Cher président, cher camarade,

     Tout d'abord, permettez-moi de me présenter : René Schleiter, du cours 56, originaire de Baugé (Maine et Loire). Exclu de Sainte Croix, collège des jésuites au Mans, j'ai attérri à Combrée à la rentrée de 1952 en classe de troisième avec l'abbé Renaud (je ne suis plus très sûr de l'orthographe) pour en sortir en juin 56 avec un baccalauréat de philosophie.
Mon père, lui-même ancien élève du cours 23 ou 24, avait estimé que je serai mieux à la campagne et il a eu raison. Le bon air est bénéfique aux cellules cérébrales ! Il avait eu le chanoine Pinier comme professeur de première et j'ai quitté le collège en même temps que ce dernier, puisqu'il est décédé, si je ne me trompe pas, en août 1956.
     J'ai fait partie de l'association des anciens, mais je dois dire que je m'en suis retiré dans les années qui ont suivi 68, ayant boudé les fameuses fêtes des anciens. L'ambiance n'était plus la même, mes professeurs avaient tous pratiquement disparu et, habitant la région parisienne, j'ai perdu l'allant qui m'était nécéssaire pour entreprendre le déplacement.
     Tout ça pour vous dire que je vous remercie de m'avoir envoyé la récente Lettre de liaison. J'y ai trouvé beaucoup d'intérêt et surtout de découvrir le site de ce qu'était le collège : que de souvenirs, même si la cour des des grands a été transformée en parc à moutons; c'est un souvenir douloureux! Ce que je vous en dit, c'est la photographie de la page 7 qui m'y incite. Je frise les 80 ans. Même si j'ai fait un infarctus du myocarde en juin dernier, je suis plutôt en bonne santé.

     Bon courage pour tout ce vous entreprenez. Je ne sais pas très bien ce que font l'EPIDE et 2IDE, mais je compte sur eux, en collaboration avec le maire de la commune, qui semble dynamique, pour maintenir ce qui reste de l'établissement, chef d'œuvre de l'architecture du 19e siècle. Je découvre une Jeanne-Françoise Gazeau, qui doit être, selon toute vraisemblance, une petite fille du prof. d'histoire, aussi savant que caustique, qui a su nous donner une culture que l'on ne trouve plus maintenant. Si vous en avez l'occasion, dites-lui bien que nous avons gardé de ce prof. un des meilleurs souvenirs de notre internat.
     En pièces jointes, je vous adresse trois photographies, que vous n'avez peut-être pas, prises en juin 1954, lors de la "promenade des centimes" sous la houlette de l'abbé Boulinguier que vous avez peut-être connu. Il a été mon professeur de français-latin-grec en seconde et en première (pour cette dernière classe, à la suite du décès inattendu du titulaire, l'abbé Chupin).
     Quant à mes camarade sur la bicyclette que je pilote (photo jointe à ce courriel), il s'agit de Pierre Chalvignac, assis sur le guidon, décédé malheureusement il y a une quinzaine d'années, de André Rivron à la retraite comme amiral de la Royale assis sur le cadre et Roger Galloin,
René Schleier - juin 54 
 ingénieur à la retraite bien sûr (c'était un des meilleurs matheux de la classe) assis sur le porte bagage.

Vous me pardonnerez d'avoir été aussi long et, probablement, un peu "ancien combattant" qui radote ses souvenirs. Mais vous m'avez tendu la perche avec
votre envoi. 
Bien cordialement.

Puisse cette lettre réveiller la mémoire de tous les anciens élèves, car vos souvenirs, aux noms cités près, n'ont pas tant changé ! 

  

de Michel Hamard (professeur), le 20 janvier

     Bonjour à tous, anciens élèves, anciens collègues et à tous ceux qui me lisent ; je vous adresse, à tous,  pour l'année 2017, mes meilleurs vœux de bonheur et de bonne santé.
     Aujourd'hui, après 40 années d'enseignement, un métier que j'ai beaucoup aimé et exercé avec passion jusqu'à ma dernière heure de cours, bien ou mal, je n'en suis pas juge moi-même, 30 ans exactement à Combrée, jusqu'à cette déchirante fermeture en 2005, puis 9 années à Château-Gontier dans un établissement qui m'a vraiment bien accueilli, sans tout de même me faire oublier complètement Combrée, j'ai cessé mon activité depuis 2 ans maintenant ; je m'occupe, je bricole et je veille sur mes 3 enfants ; mis à part le sujet du bac que j'étudie encore chaque année pour vérifier si mes compétences ne s'émoussent pas trop vite, je ne pratique plus guère les mathématiques, si ce n'est inconsciemment peut-être, par la logique qu'elles ont bien dû m'apporter.
    Je faisais allusion à mes enfants précédemment, c'est aussi ce qui m'amène à me tourner vers vous aujourd'hui pour solliciter le soutien de ceux qui le peuvent et le souhaitent, de ma fille Marie, deuxième de mes 3 enfants, chanteuse lyrique, mezzo-soprano, aujourd'hui âgée de 30 ans.
     Après des débuts en variété, premier concert à l'âge de 11 ans salle Saint Augustin, puis 15 ans de piano, 21 ans de solfège et 5 ans de conservatoire, Lille et Genève, et des études littéraires en parallèle, Marie est devenue chanteuse d'opéra, diplômée d'un master interprétation de la Haute École de Musique de Genève, et a fait de cette passion pour le chant lyrique et l'opéra qui l'anime depuis l'âge de 17 ans, son métier depuis déjà plusieurs années ; elle vit à proximité de Genève et chante beaucoup sur Genève, Lausanne, Neuchatel, mais aussi à la folle journée de Nantes début février et à la folle journée de Tokyo, début mai, avec l'Ensemble Vocal de Lausanne.
     Indépendamment des divers chœurs dans lesquels elle est engagée,

      • Ensemble vocal de Lausanne, direction D.Reuss,
      • Ensemble vocal Cantatio, direction J.Duxbury,
      • Ensemble Polhymnia, direction F. Marcon,
Elle a monté un trio nommé Les Récréations Lyriques  avec lequel elle a composé une petite comédie lyrique dont ils ont déjà donné une dizaine de représentations environ.
     Aujourd'hui, elle et son compagnon Benoit Dubu, chef de chœur, montent un chœur professionnel nommé L'Horizon Chimérique et ils recherchent, dans le but de démarrer, de généreux soutiens pour les aider à surmonter les  frais de mise en place (communication, indemnisation des choristes, etc…). Si vous le pouvez et le souhaitez, vôtre contribution, même modeste, sera la bienvenue ; la possibilité vous en est offerte par l'intermédiaire d'un site sécurisé dont je vous précise le lien ci-dessous :  https://fr.ulule.com/lhorizonchimerique/

Pour info, j'ajoute, ci-dessous :

- le lien vers le site internet de Marie : http://www.mariehamard.com/
- le lien vers le site du trio qu'elle a constitué : http://www.lesrecreationslyriques.fr/
- le lien vers un extrait de son spectacle : https://www.youtube.com/watch?v=iCVg9l_YWjg-
- le lien vers le site de L'Horizon Chimérique, chœur qu'ils créent : http://lhorizonchimerique.com/
- et enfin le lien vers un extrait de présentation : https://www.youtube.com/watch?v=JjD-HaC3qTI

 Merci à tous de vôtre patiente lecture, merci d'avance à ceux qui soutiendront Marie ; 
Salutations cordiales à tous les Combréens et sympathisants.

Amis et anciens élèves, un coup de main dans l'esprit combréen sera bienvenu ! Pour participer à ce coup de main, nous contacter.


 

de Jean-Marie Drapeau (cours 1952), le 12 janvier

Ce projet d’informatiser la lettre de liaison m’interpelle. Personnellement je suis devenu un inconditionnel de l’ordinateur et il ne se passe pas une journée sans que j’aille voir mes mails ou que je  surfe sur le net. Néanmoins l’information papier reste pour moi toujours primordiale. C’est pratiquement un plaisir physique de tenir le document entre ses doigts, de tourner les pages, de laisser ‘”la lettre de liaison” sur un coin du bureau, de la reprendre pour relire un article, des petits plaisirs intellectuels que l’on a pas avec la souris. Il est vrai que ce contact pratiquement concret avec Combrée coûte cher mais, malgré le résultat négatif de l’exercice, nos disponibilités financières sont loin d’être négligeables et capables de supporter ces 3.000 € annuels. Ne pas oublier non plus ceux qui ne sont pas informatisés, il y en a encore surtout chez les vieux. S’il le faut et que l’on doive en arriver à cette extrémité je crois que je verserai quand même une larme de chagrin...
 
Nous sommes conscients que cette option n'est pas du goût de tous, donc il faut vous exprimer à ce sujet.
      • Nous pouvons aussi revenir au régime précédent à savoir n'envoyer la version papier uniquement à celles et ceux qui sont à jour de leur cotisation, mais le nombre d'envois sera-t-il suffisant pour bénéficier de tarifs postaux préférentiels.
      • Pour information, dans notre listing, il n'y a que 54 anciens et amis sur 655 qui ne nous ont pas donné d'adresse électronique.
      • La sensibilisation obtenue par l'envoi postal est-elle suffisante par rapport à l'envoi par internet ? 
      • Pour l'instant, cette modification dépendra de vos avis.
Le débat est donc ouvert : un courriel (ou un courrier) contenant vos arguments au secrétaire et vous apporterez votre écot à cette discussion.

  

de Patrick Morand (cours 1967)le 10 janvier

J'ai pu (grâce à vos renseignements) contacter François Toulet , capitaine au long cours et ancien condisciple d'évasion et de grand large...
Voici donc mes coordonnées à Nantes (...), mais je passe ma retraite le plus souvent au bord de la mer à Saint Brévin les Pins (...).
Meilleurs voeux à tous et bonne réussite dans tous vos projets ; bon succès pour les gardiens de la bonne maison.
Ancien ingénieur de recherche , j'ai développé toute ma carrière dans l'éducation permanente et la promotion de l'enseignement à distance dans la francophonie.
Nous contacter si vous voulez joindre Patrick.

  

de Jean-Paul Hubert (cours 1964), le 6 janvier

(...) et je souhaite à tous, sans y croire vraiment, une année où la fraternité retrouverait ses droits et ses devoirs. Amicalement


  

 de Jacques Vignais (cours 1967), le 6 janvier 2017

Bonjour
Pour commencer tous mes voeux de bonheur et santé pour cette nouvelle année 
Pour le regroupement des scouts de Combrée je suis partant.
Suite à l'appel pour la récupération d'objets mobilier, j'ai en ma possession un lit d'un dortoir que je peux céder.
Amicalement
Merci de ton engagement, puisse-t-il être suivi de beaucoup d'autres !

 

le 3 janvier 2017

de André Lardeux (cours 1964)Bonne année à tous. Pourquoi pas une prochaine rencontre (du c. 1964) ?

de Bernard d'Alençon (cours 1964)Bien d'accord avec Jacques ! Belle, heureuse et féconde année à chacun de vous.

de Jacques de Jourdan (cours 1964)Bonne année en effet à vous tous, et que la Vierge Combréenne continue de nous protéger.


de Jérôme Valjean (cours 1964)le 3 janvier 2017

Bonjour à tous et grand merci à Jean Louis de faire tout ce travail qui nous replonge dans notre jeunesse avec que de bons souvenirs.
Que 2017 apporte à tous, santé, bonheur et réalisation de tous nos souhaits.
J'ai encore en mémoire le refrain que nous chantions devant le collège : Soyez bénis au vierge Combréenne de nos aînés tu bénis les serments, ainsi toujours ils se souviennent, ainsi toujours nous serons tes enfants". Je pense que cela doit être ça, si erreur me corriger.
Vous trouverez le texte ici et deux enregistrements sonores .
 

  Cliquez pour atteindre les échanges des années : 2015 ; 2016


 

 

 

Scroll to top